TAMAR

Le Projet Tamar est une association engagée dans la protection des tortues marines. À travers la création de ses 26 centres répartis dans tout le pays, elle s'est donnée pour mission de protéger ces magnifiques reptiles marins. 

Pour permettre à tout le monde de se joindre à ce combat, le Projet Tamar a transformé certaines de ses bases en musées touristiques. Dans ces centres, il est ainsi possible d’observer plusieurs espèces de tortues en voie de disparition, connaître leur histoire, découvrir les dangers qui les menacent et entreprendre des actions pour les protéger.

Visiter ces bases c’est joindre l'utile à l'agréable. Ils comportent plusieurs aquariums, de belles terrasses donnant sur la plage et des restaurants servant de succulents plats locaux.

Histoire

Tout commence en 1977. Un jeune étudiant en océanographie, Guy Marcovaldi, et quelques élèves de sa promotion décident de passer un petit séjour à l'atoll das Rocas, une île corallienne située dans le nord-est du Brésil.

Un beau matin, ils découvrent de mystérieuses traces sur le rivage. En suivant ces curieuses empreintes, ils découvrent une scène qui les marquera à vie. Sur la plage, onze tortues de mer se font massacrer et éviscérer par des pêcheurs.

Un déclic se produit alors dans la tête de Guy Marcovaldi. Il prend la résolution de protéger ces reptiles marins en voie de disparition. Avec son ami José Catuetê de Albuquerque, il décide de mener une enquête dans la localité pour écrire un rapport alarmant sur la consommation de tortues de mer. Après y avoir ajouté quelques photos, ils les envoient aux institutions brésiliennes pour la préservation de l'environnement et à l'Université Fédérale de Rio Grande. Horrifiée par les photographies, la faculté décide de dispenser des cours pour former la toute première génération d'écologistes.

Trois ans plus tard, José Catuetê de Albuquerque se fait embaucher à l'Institut Brésilien de Développement Forestier (IBDF) et adresse à sa direction le rapport rédigé par son groupe. Grâce à cette action, un vaste programme de protection des tortues en voie de disparition se met en place.

En 1980, le gouvernement débloque les premières ressources pour le projet. Guy Marcovaldi et son groupe se lancent dans cette grande aventure. Avec le maigre budget qui leur est alloué et le mythique single "By By Brazil" dans leur radiocassette, ils parcourent les plages de tout le pays. Leur premier objectif : se mettre à la recherche de tous les rivages abritant des tortues et identifier les principaux facteurs qui les menacent.

Au cours d'une réunion, ils donnent un nom à leur initiative : le "Projet Tortues de mer", ou "Projeto Tartarugas Marinhas" en portugais, raccourci plus tard en "Projeto Tamar". Grâce à leurs efforts et à l'appui de leurs partenaires, ils réussissent à créer 26 centres à travers tout le pays et protègent de nos jours près de 40 millions de tortues menacées d'extinction.

Visite du centre Tamar

La pêche irrégulière et la pollution ont mis en danger cinq espèces de tortues présentes au Brésil. Elles sont de nos jours encore menacées d'extinction. En près de 40 ans d'activité, le Projet Tamar commence enfin à renverser la tendance

Grâce à ses initiatives, il a pu sauver des dizaines de millions de tortues. Pour surveiller les plages et offrir un environnement adéquat à la ponte des œufs, l'association a construit près de 26 centres à travers le Brésil. Sept d'entre eux peuvent être visités. Magnifiquement aménagés, ils offrent le cadre idéal pour un bon moment en famille. On peut y découvrir les péripéties traversées par les tortues, les observer de près et comprendre les actions de l'association.

Le Projet Tamar de la Praia de Forte 

Le musée Tamar se situe dans à Praia de Forte, dans le nord-est du Brésil. Dans l'ensemble, il ressemble à un à parc aquatique pour tortues. En pénétrant dans le centre, on découvre des sentiers de sable ainsi que des ponts en bois surplombant de grands bassins blancs. Dans ces réservoirs, plusieurs tortues de mer se prélassent.

En parcourant les sentiers de sables à travers les mangroves et les palmiers, on découvre de très beaux chapiteaux, les espaces dédiés aux touristes. L'un d'eux comporte une magnifique terrasse où l'on peut boire un bon jus de fruit tout en observant la plage et les vagues qui s’abattent tour à tour sur elle.

Le centre comporte également plusieurs aquariums ainsi que quelques salles d'exposition et de loisirs. Dans un couvoir, on découvre les œufs de tortues olivâtres, de tortues imbriquées ou encore celles de tortues caouannes qui éclosent pendant la soirée.

Tous les samedis vers 19h, on peut s'offrir un moment de détente dans l'Espace culturel de la base. Au cours de la soirée, des concerts de jazz, de blues ou de reggae sont donnés par de très talentueux artistes locaux. 

Le Projet TAMAR d'Aracaju 

Situé dans la ville d'Aracaju, dans le nord-est du pays, cet océanarium attire chaque année pas moins de 160 000 visiteurs. Il héberge près de 70 espèces animales originaires de tout l'État du Sergipe. Son aquarium en forme de tortue géante permet de découvrir la vie des tortues de mer, mais aussi d'admirer la nage des raies, des requins, des murènes, des caranhas, des vermelhos ou encore des meros. Certains hublots donnent même l'impression de se retrouver parmi eux.

Dehors, d'autres tortues, des requins et des crustacés s'amusent dans leurs bassins respectifs. Certains d'entre eux se laissent parfois caresser par les touristes. On peut y découvrir des expositions, des pistes cyclables et des chemins de randonnée. Pour ceux qui n'ont pas peur de l'eau, le centre offre même de se dépenser à travers des sports nautiques.

Le Projet Tamar Ubatuba 

Ce centre situé dans la localité d'Ubatuba, dans l'État de São Paulo, se dessine globalement comme un grand jardin sillonné par des longs bassins abritant plusieurs espèces de tortues. On y découvre une charmante aire de jeux pour enfants, un petit stade où sont donnés quelques concerts hebdomadaires, et des espaces culturels.

Fondé en 1991, il a pour vocation d'inculquer une éducation environnementale à ses visiteurs et faire découvrir la beauté de la faune marine. Son magnifique aquarium offre une vue panoramique sur les tortues nageant dans l'eau salée. Son magasin permet de soutenir l'association par l'achat de sympathiques objets-souvenirs. Et son replicas e silhuetas expose de fascinants squelettes de reptiles marins.

Le Projet Tamar de Fernando de Noronha

L'île de Fernando de Noronha, au nord-est du Brésil, abrite un musée en plein air unique en son genre, le centre du Projeto Tamar. Ce dernier ressemble à une grande résidence dotée d'un beau jardin abritant une fascinante exposition sur les tortues de mer. À travers ses exhibitions, on en découvre un peu plus sur la vie, l'environnement et les dangers qui menacent ces magnifiques reptiles marins du Brésil.

Le Projet Tamar de Vitória

Inauguré en 2012 sur l'île de Vitória, au sud-est du pays, ce centre offre des grands espaces ludiques pour les enfants. On peut observer les tortues de mer nager dans leur réservoir, découvrir leur environnement à travers ses expositions ou assister à des conférences données au sein de son auditorium.

Le centre d'Arembepe

Elle fait partie des premières bases de Tamar, construites dans les années 90. Le paysage de ce centre est similaire à un beau jardin au bord de la plage. En plus des plantes endémiques poussant ici et là, on découvre également des réservoirs abritant les tortues de mer protégées par l'association. Son espace culturel fait découvrir la vie de ces créatures marines, les menaces anthropiques et les activités de conservation marine entrepris par le centre.

La base de Regência

Cette base située dans le sud-est du pays permet de découvrir la vie des tortues olivâtres, des tortues imbriquées, des tortues caouannes, des tortues luths et celle des tortues vertes. Elle offre également de faire des randonnées en pleine nature. Sur les sentiers de Porto Histórico et de Farol do Rio Doce, on peut découvrir la flore locale mais aussi admirer les grands Cabiaï, ressemblant à des hamsters géants, des Sapajus, de petits singes à l'air malicieux ou encore des ouistitis de Geoffroy, des primates au pelage noir et blanc. Parallèlement, ses ateliers créatifs permettent aux enfants de développer leur créativité tout en s'instruisant sur la faune marine.

Comment y aller ?

Le centre de Praia de Forte 

Si vous êtes en visite à Salvador de Bahia, vous pouvez prendre un bus régional en direction de Praia de Forte à la gare routière de la ville. Cette dernière est située sur l'avenue Farcia Garcia D'Ávila. Après 60 kilomètres de route goudronnée, vous arriverez dans la localité. Il vous suffira alors de prendre un taxi et d'indiquer votre destination : le Museu do TAMAR da Praia do Forte.

L'océanarium d'Aracaju

Le moyen le plus sûr pour se rendre à l'Oceanário de Aracaju est de prendre un taxi en ville et indiquer la destination.

Le Projet Tamar d'Ubatuba

Si vous êtes en voyage dans la ville de São Paulo, il vous suffit de prendre un bus régional de la ligne Viação Litorânea vers Ubatuba dans la gare routière de la métropole. Après trois à quatre heures de route, vous arriverez à Ubatuba. De là, hélez un taxi et indiquez votre destination : le Museu do TAMAR de Ubatuba.

Le centre de Fernando de Noronha

Pour vous rendre sur l'île de Fernando de Noronha, vous devez vous rendre à l'aéroport de la ville de Natal. Vous arriverez à destination après une heure de vol.

Le Projet Tamar de Vitória

Le meilleur moyen pour se rendre au centre de Vitória est de prendre un taxi en ville et d'indiquer la destination. Vous pouvez également choisir de prendre un bus en direction de la Praça do Papa. La base est à quelques mètres de là.

La base d'Arembepe

Le site se situe à près de 40 kilomètres de la ville de Salvador. Pour vous y rendre, il faudra prendre un bus régional en direction de la municipalité de Camaçari. Puis, de là, vous devrez louer une voiture pour l'Estrada Geral do Projeto Tamar.

Le centre de Regência

Ce centre est encore assez difficile d'accès. Il est recommandé de le visiter dans le cadre d'une visite en groupe ou au cours d'un voyage dans la localité de Vila de Regência.

Horaire

Le centre de la Praia de Forte est ouvert tous les jours, de 8h30 à 17h.

Celui d'Aracaju ouvre également ses portes tous les jours, de 9h à 17h.

Le musée d'Ubatuba est accessible du dimanche à jeudi, de 10h à 18h, et le vendredi au samedi de 10h à 20h. Au cours de la période scolaire, il ferme généralement ses portes les mercredis.

Le centre de Fernando de Noronha peut être visité tous les jours de la semaine, de 8h à 22h. L'accès y est gratuit.

La base de Vitória est accessible du mardi au dimanche, de 8h30 à 17h.

Le Projeto Tamar d'Arembepe est uniquement ouvert les week-ends, de 9h à 17h.

Et le centre de Regência est ouvert du mardi au dimanche, de 8h à midi puis de 13h à 17h.

Bonjour

Je suis Joel Riou de "Voyage Brésil Découverte". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
00 55 11 2409-8994