Parc National d'Iguaçu

Créé en 1939, le majestueux Parc National d'Iguaçu se situe au sud du Brésil, dans l'État du Paraná. Couvrant une surface de 169 695 hectares, il abrite plusieurs espèces protégées que l’on peut découvrir tout au long des pistes de randonnées.  

Limité au nord par la ville de Foza do Iguaçu et au sud par la rivière Iguaçu. Le parc est administré par l'institut Chico Mendes de conservation de la biodiversité (ICMBio).

On peut notamment y admirer de magnifiques chutes d’eau, l’impressionnant gouffre de Garganta do Diabo ou faire du rafting le long des terrifiants rapides de la rivière Iguaçu.

Ses envoûtantes cascades, la diversité de sa faune et sa flore lui ont valu d'être classé dans la liste des patrimoines mondiaux de l'UNESCO.

Histoire

Son relief se forme à la suite d'une importante activité volcanique remontant à plus de 500 millions d'années avant notre ère. Quelque 350 millions d'années plus tard, les chutes d'Iguaçu se creusent sur le trajet de la rivière traversant la région. Par la suite, la fertilité du sol et l'important nuage d’embruns générés par les cascades favorisent la croissance d'une forêt tropicale luxuriante.

En 1939, face à la surexploitation, le gouvernement brésilien crée un vaste parc national dans la région et limite ainsi les activités destructrices de la nature. La zone nouvellement protégée bénéficie en 1944 puis en 1981 de plusieurs programmes d'élargissement.

En 1986, devant à la beauté du site et les précieux trésors qu'il renferme, l'UNESCO intègre le Parc National d'Iguaçu dans la liste des patrimoines mondiaux de l'humanité.

Découverte du parc national Iguaçu

Le parc national d’Iguaçu s’étale sur 185 000 hectares entre le Brésil et l’Argentine. Ce sont principalement ses gigantesques chutes qui en font sa renommée et qui attire tous les jours d’innombrables touristes.

Le parc a été aménagé pour permettre à des bus touristiques de le parcourir et de s’y arrêter aux principaux points d’intérêts et panoramas.

À l’entrée du parc, vous trouverez un gigantesque parking pour les véhicules. De là il faut rejoindre l’air de stationnement des cars touristiques. Sur le trajet du bus, on découvre tour à tour la gare de Poço Preto, la station Macuco Safari, le Caminho das Cataratas et la Porto Canoas.

La piste de Poço Preto permet de faire une promenade qui s’étale sur environ neuf kilomètres. Sur le chemin, on peut admirer les lapacho negro, de grands arbres hauts de 40 mètres. Sur ses branches sont suspendus de magnifiques bouquets de fleurs rose pâle. On y découvre également d'autres merveilles de la nature, comme les lapacho amarillo aux écorces grises portant des fleurs jaunes poussin.

Plus bas, le bus laisse quelques passagers en amont de la piste de Macuco Safari. À pied ou à bord d'une voiture électrique, empruntez cette voie peut faire découvrir la vie des loutres géantes, des tapirs, des fourmiliers géants ou de quelques magnifiques papillons virevoltant dans les feuilles des palmiers et des palo rosa. Au bout du chemin se trouve un petit port où les embarcations sont prêtes à accueillir les aventuriers pour une virée sur la rivière Iguaçu.

Un peu plus au sud, il faut absolument aller à la découverte du Caminho das Cataratas. Cette piste de 1 200 mètres offre non seulement l'occasion d’admirer la végétation et les animaux endémiques, mais surtout, de contempler les 275 chutes d'Iguaçu formant le Garganta do Diabo, un gouffre de 80 mètres de haut.

Après autant de sensations fortes, la station de Porto Canoas permet de se détendre,  se restaurer et admirer calmement la rivière Iguaçu. De là, on remarque que de petites îles la découpent en plusieurs magnifiques chutes d'eau.

Les activités proposées par le parc Iguaçu

Outre les randonnées, d'autres activités surprises attendent les visiteurs du Parc National d'Iguaçu. Pour les plus survoltés, rien de tel qu'un grand rafting sur les rapides du site. Ou encore une descente en rappel après une séance d'accro-branches.

Les voyageurs à la recherche de sérénité et de calme ne sont pas mis à côté. Le parc offre également à ses visiteurs une navigation de plaisance à bord d'un petit navire ou d'un kayak sur la partie la plus douce de la rivière. Il est aussi possible de parcourir à vélo certaines pistes de randonnées.

Quelques consignes particulières

Comme partout ailleurs, il vaut mieux être bien équipé si on envisage de faire une randonnée dans le Parc National d'Iguaçu. Il faut ainsi se munir d'une gourde remplie d'eau, d’un sac pour y jeter les déchets, des lunettes de soleil, de la crème solaire, des répulsifs contre les insectes et, surtout, des chaussures adaptées aux longues marches dans la nature.

Mis à part ces précautions de base, il est tout aussi important de revêtir un imperméable avant de s’approcher des magnifiques chutes du Garganta do Diabo.

Comment y aller ?

La ville de Foz do Iguaçu, dans l’État du Paraná, se trouve à environ quatorze kilomètres au nord du Parc National d'Iguaçu. De là, il faut prendre le bus de la ligne 120 en direction de l'autoroute 469. Le tarif pour le trajet est généralement fixé à 45 Reals brésiliens par personne.

Horaires

Le Parc National d'Iguaçu, au Brésil, est ouvert toute l'année. Il y a toujours moins de visiteurs en juin et en juillet à cause du froid de l'hiver.

Le site ouvre ses portes tous les jours, de 9h à 17h.

Bonjour

Je suis Joel Riou de "Voyage Brésil Découverte". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
00 55 11 2409-8994