Manaus

La paisible ville de Manaus se situe dans le nord du Brésil, dans l'État d'Amazonas. Nichée au cœur de la forêt amazonienne, elle offre un bel exemple de cohabitation entre l'homme et la nature. La ville fourmille de parcs et d'espaces verts qui permettent d'aller à la rencontre de la végétation de la région.

Ses plages et ses sites d'attraction font d'elle la destination par excellence pour les touristes en voyage dans le nord du pays. Et chaque année, le carnaval de Manaus attire des dizaines de milliers de visiteurs venus du monde entier.

Le Parc National d'Anavilhanas, à quelques kilomètres de la ville, permet de découvrir toutes les merveilles de la forêt amazonienne.

Histoire

La tribu des Manaós, un peuple originaire des Caraïbes, s'installent dans la région bien avant le XVIe siècle. L'abondance de poissons dans le Rio Negro et la fertilité de la terre leur offre de très bons moyens de subsistance.

Vers 1542, l'explorateur Francisco de Orellana découvre le grand fleuve qui irrigue le secteur et est émerveillé par la nature de la forêt amazonienne. Informés de la grande découverte, les Portugais y envoient des troupes armées et prennent possession des lieux. Ils réduisent les Manaós, les Barés et les Banibas à l'esclavage et commencent à exploiter la terre.

Le village de Manaus se développe considérablement au fil des années. En 1889, elle devient la capitale de la province de l'État d'Amazonas. À cette époque, la demande mondiale en caoutchouc explose. L'Amazonie est alors la capitale mondiale du précieux matériau. La ville de Manaus voit alors affluer des travailleurs venus de tout le pays et des hommes d'affaires en provenance du monde entier.

Toute son architecture se métamorphose. On y construit le Théâtre Amazonas, le Palais de Justice d'Amazonas, le Monumento d'Abertura dos Portos et bien d'autres bâtiments modernes. Mais en 1910, l'Asie se lance également dans le commerce international de caoutchouc et met fin au monopole détenu par le Brésil.

Manaus connaît alors un déclin jusqu'en 1967 où les autorités y créent une zone franche.

La destination aujourd'hui

Dès l'arrivée à l'aéroport, Manaus donne l'impression d'être une ville où la nature n'a pas perdu sa place. Dans presque tous les coins de rues, les arbres cohabitent avec les immeubles de taille moyenne. De grands espaces verts ont été aménagés en plein centre-ville et en périphérie de la métropole. On voit ici et là quelques grands bâtiments. Certains plus modernes, d'autres datant du XIXe siècle.

Malgré la chaleur, il plane dans la ville une certaine ambiance de sérénité et de calme. Faire la visite des lieux à bord d'un car touristique permet de découvrir peu à peu l'histoire de la communauté et ses places fortes.

La plage de Ponta Negra

À l'ouest de la ville, on peut découvrir sur les rives du Rio Negro une belle plage de sable blanc, Ponta Negra. Elle se forme lorsque le grand fleuve est à son plus bas niveau. En arrivant sur les lieux, le paysage des environs dépeint un curieux mélange entre espaces verts et grands immeubles très modernes. Arrivé à la corniche, la vue du sable blanc et des flots du Rio Negro donne l'impression d'être au bord de la mer. La seule différence est l'air frais transporté par le fleuve qui rappelle qu'on est bien en Amazonie. On peut se baigner librement dans le fleuve, jouer au beach-volley et même assister aux spectacles donnés dans l'amphithéâtre de la Praia do Ponta Negra.

Le Jardin Botanique de Manaus

Pour les amoureux de la nature, rien de tel qu'une petite balade dans l'un des grands espaces verts de la ville. Parmi eux, le Jardin Botanique de Manaus donne réellement l'impression de se balader en pleine forêt. À certains moments, on a du mal à croire qu'une grande ville se tient juste à l'entrée du parc.

Ses sentiers plats nécessitent peu d'efforts. La randonnée sonne plus comme une promenade de santé en pleine nature. La verdure s'étend à perte de vue de part et d'autre de la route. Les arbres de différentes tailles et de formes apportent une douce fraîcheur à l'endroit. Les rayons de soleil filtrant à travers leurs feuillages continuent de prodiguer une chaleur bienveillante.

Au bout du sentier, on gravit une grande infrastructure en métal. La tour d'observation nous offre alors une vue panoramique d'une rare beauté sur tout le Jardin Botanique de Manaus.

La ville regorge d'espaces verts similaires avec une identité propre à chacun d'entre eux. Le Zoo CIGS, par exemple, permet d'admirer la nature et des animaux endémiques tels que les jabutis, alligators ou encore les magnifiques perroquets aras. Le Parc Municipal de Mindu, lui, se situe en plein centre-ville et s'étend sur 40 Ha. Et le Parque Senador Jefferson Péres est un grand espace vert d'où l'on peut admirer le centre historique de Manaus.

Les monuments emblématiques de la ville

Visiter une ville sans prendre contact avec son histoire et ses places fortes c'est comme connaître une personne sans vraiment la comprendre. Manaus porte les marques des principaux événements qui l'ont forgé. Le Centro Cultural dos Povos da Amazônia, par exemple, permet de connaître les traditions du peuple amazonien.

Le Monumento à Abertura dos Portos est une grande sculpture témoignant de l'âge d'or du caoutchouc, entre 1890 à 1910. Le Palácio Rio Negro, le Palácio da Justiça Amazonas ou encore l'Eglise Saint Sébastien sont de belles infrastructures ramenant leurs visiteurs à la Manaus du XIXe et du XXe siècle.

Et comment passer dans cette grande ville sans s'aventurer dans la grande et magnifique salle principale du Théâtre Amazonas ? Son architecture exceptionnelle permet de s'immerger totalement dans les œuvres théâtrales qui y sont jouées. Les barytons lyriques, les basses chantantes et les sopranos dramatiques dans artistes qui s'y produisent sonnent agréablement aux oreilles des grands passionnés d'opéra.

Tout ceci, sans compter une petite visite de la Bibliothèque publique d'État, au Collège Amazonenne Dom Pedro II, à la cathédrale métropolitaine de Manaus ou au museu do Índio.

Que faire à Manaus ?

Une virée en bateau sur le Rio Negro

Naviguer sur le Rio Negro depuis Manaus réserve bien des surprises. En s'éloignant de quelques centaines de mètres de la ville, on reste ébahi par un phénomène tout à fait singulier : la Encontro das Águas ou la "Réunion des eaux". On aperçoit une grande ligne de démarcation qui sépare l'eau sombre du Rio Negro du fleuve boueux de Rio Solimões. Due à une différence de température, de densité et de vitesse d'écoulement, les deux cours d'eau se côtoient sans se mélanger. Le spectacle est tout simplement ahurissant.

Participer au carnaval de Manaus

Chaque année vers le mois de février, toute la ville de Manaus est en effervescence. Très tôt, on voit un peu partout des personnes parés de divers costumes, d'instruments ou porter du matériel en direction du Sambadrome. La musique résonne dans les rues et des cortèges dansant se forment spontanément dans quasiment tous les quartiers. Une ambiance de fête règne sur toute la ville, c'est le carnaval de Manaus.

Pendant cinq jours, les locaux et les touristes dansent ensemble dans les défilés organisés par les blocos. La samba, la pop, le frevo, le maracatu et d'autres musiques populaires envahissent les quartiers.

Dans le Sambadrome, plusieurs écoles de samba défilent fièrement parés de costumes extravagants et à bord de chars aux ornements originaux. Au bout d'environ trois jours, un autre type de défilé est organisé, le Carnaboi. Et cette fois-ci, la culture amazonienne semble être à l'honneur. La danse frénétique au milieu de la piste, les cortèges de costumes de bœufs, les participants déguisés en amazones envahissent le sambadrome. Partout dans la ville, de grands concerts sont organisés, animés des artistes régionaux et nationaux.

Participer au Festa do Boi

Vers la fin du mois d'octobre, tout Manaus est de nouveau en fête. Des concerts sont organisés dans les rues de la ville. Et le Sambadrome se remplit à nouveau de spectateurs. À l'intérieur, différents styles de musique résonnent et tout le monde danse en suivant la cadence donnée par les groupes de bo-bumbá et des artistes du moment.

Participer au Festival de l'Opéra Amazonien

Les férus de musique classique et de théâtre trouveront le bonheur au cours du Festival d'opéra de Manaus. Il se tient chaque année entre le mois d'avril et de mai au Théâtre Amazonas. Pour l'édition 2020, elle s'étendra du 18 avril au 7 juin. À l'affiche, le dramatique "Peter Grimes" de Benjamin Britten, les espiègleries de "O Menino Maluquinho" d'Ernani Aguiar, l'incontournable "Fidelio" de Ludwig Von Beethoven, "Armide" de Jean Baptiste Lully et "Attila" de Giuseppe Verdi.

Visiter les environs de la ville

Une rencontre avec la nature au Parc National d'Anavilhanas est une expérience unique en son genre. On peut y admirer la flore, contempler de loin les sangliers sauvages, les pacas ou les tapirs, et se prélasser sur une des plages des 400 îlots de l'archipel. Et au cours de la saison des pluies, on peut s'aventurer entre les arbres à bord de petits canoës et suivre les sentiers d'eau créés par les averses.

En se dirigeant dans la municipalité d'Iranduba, on découvre une plage d'un tout autre genre. On peut s'amuser sur le sable des rivages du Rio Negro tout en bénéficiant d'une magnifique vue sur la flore environnante.

Les environs de Manaus réservent encore bien des surprises à ceux qui ont largement le temps de s'y aventurer. La Reserva Florestral Adolpho Ducke, la Praia do Tupé, la Praia Dourada ou encore la Cachoeira do Paricatuba sont autant de merveilles qu'il ne faudrait pas manquer si on est de passage dans les environs.

Le climat

Le climat tropical qui règne dans la région ne lui confère que deux saisons : pluvieuse et humide.

La période des pluies s'étend de décembre à mai. Pour ceux qui visitent le Parc National d'Anavilhanas, c'est à ce moment de l'année que se forment les fameux Igapós, les sentiers d'eau à travers la forêt.

La saison sèche, elle, débute en mois de juin pour se terminer en novembre. Le niveau du Rio Negro baisse considérablement au cours de cette période et l'on peut alors profiter pleinement des plages au bord du fleuve.

La température à Manaus varie de 12 à 37°C, et peut atteindre les 40°C au mois de septembre.

Comment y aller ?

La ville est desservie par l'aéroport international de Manaus. Mais on peut également y accéder par la route à bord d'un bus ou d'une voiture de location en suivant l'autoroute BR-174.

Pour ceux qui ont le pied marin, ils peuvent rejoindre la ville à bord d'un bateau naviguant sur le fleuve. La traversée entre Belém et Manaus peut durer quatre jours.

Comment se déplacer dans la ville ?

On peut héler un taxi pour se rendre de l'aéroport à un hôtel situé dans le centre-ville, moyennant 50 Reals brésiliens. Il peut également nous conduire un peu partout dans la ville lorsqu'on a une idée précise de l'endroit à visiter.

Pour 4,5 Real brésiliens, le bus de la ligne 813 permet également de quitter l'aéroport pour se rendre dans le centre-ville. Avec les minibus, ils constituent les moyens de transports les moins coûteux de la ville, à condition d'en connaître l'itinéraire précis. Les AmazonBus offrent de faire le tour de la ville et de découvrir sur le trajet plusieurs dizaines d'attractions.

Il est également possible de visiter les environs de Manaus en prenant un taxi, un bus ou à bord d'un bateau.

Ville
2 photos

Bonjour

Je suis Joel Riou de "Voyage Brésil Découverte". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
00 55 11 2409-8994