Rio de Janeiro

La ville de Rio de Janeiro est aujourd'hui la première destination touristique du Brésil. Son fameux carnaval, son festival Rio in Rock, la statue du Christ Rédempteur, les magnifiques plages de Copacabana et d'Ipanema attirent pas moins de deux millions de visiteurs chaque année.

À la fois moderne et tournée vers le passé, l'ancienne capitale du pays a su allier progrès et cohabitation avec la nature. Son paysage à couper le souffle a été classé patrimoine mondial de l’humanité par l'UNESCO en 2016.

Histoire

Aux premiers siècles de notre ère, la région était peuplée par les Amérindiens Macro-jê. Mais vers l'an 1000, ils furent chassés par les tribus guerrières des Tupinamba, Puri, Botocudo et Maxakalí qui se partagèrent alors le territoire.

Près de 500 ans plus tard, le 1er janvier 1502, l'expédition menée par les explorateurs portugais Gaspar de Lemos et Gonçalo Coelho les conduisit à la baie de Guanabara. Ils étaient accompagnés du grand Amerigo Vespucci. En pensant qu'il s'agissait de l'embouchure d'un grand fleuve, ils le nommèrent Rio de Janeiro, le "Fleuve de Janvier".

Pour leurs premiers échanges avec les locaux, les Portugais entretenaient avec les Amérindiens des relations purement commerciales, notamment pour un précieux bois de couleur braise, le fameux brésil. Après s'être familiarisés avec l'environnement, ils colonisent alors le nouveau pays. Ils fondirent à Rio la capitainerie de São Sebastião do Rio de Janeiro le 1er mars 1565 et l’établirent capitale de la colonie.

Vers 1808, la famille royale et la reine Maria Ière du Portugal s'y installent. Le Brésil fut alors élevé au rang de royaume et Rio en devint automatiquement la capitale. La grande régente y fit construire d'importants édifices et importa massivement des esclaves, principalement en provenance d'Afrique.

Après l'indépendance du pays, le 7 septembre 1822, l'empereur Dom Pedro Ier fit de Rio la capitale de l'empire. La ville connut alors un développement considérable à travers l'électrification, la plomberie, l'installation du téléphone, la construction d'égouts, de tram et de station de train.

Plus tard, vers 1889, Rio de Janeiro devint la capitale de la République fédérative du Brésil. Elle s'est vue ainsi dotée d'importantes infrastructures apportées par l'industrialisation. 

En 1902, le maire de Rio, Pereira Passos, initia un grand projet de modernisation. Il fit construire le Théâtre Municipal, le Musée national des beaux-arts, la Bibliothèque Nationale et des rues beaucoup plus larges. Mais au cours des travaux, la population de condition précaire qui habitait dans le centre-ville fut obligée de plier bagage. Ils s’installèrent alors sur les collines aux alentours et y construisirent les premières favelas du pays.

La ville connut par la suite un léger déclin, surtout à partir du 21 avril 1960, lorsque Brasília devint la nouvelle capitale du Brésil. Malgré cela, elle élargit cependant ses horizons vers le sud et le nord de la région.

En 1992, elle accueillit un sommet des Nations unies centré sur l'environnement et le développement. En 2013, les Journées mondiales de la jeunesse y sont organisées. En 2014, Rio fut de nouveau au centre de l’attention de toute la planète à travers la Coupe du monde de football. Et en 2016, les athlètes du monde entier affluèrent vers la ville à l'occasion des Jeux Olympiques d'été.

Rio de Janero aujourd'hui

La ville de Rio de Janeiro se dessine dans un merveilleux amalgame entre un paysage urbain typique des grandes villes, une sublime station balnéaire et une localité bâtie à l'orée d'une immense forêt. L’extraordinaire tableau d'ensemble ne peut être comparé à aucun autre endroit sur la planète. Et le meilleur moyen d'apprécier la beauté de cette fameuse mégapole est de monter tout au sommet du mont Corcovado et admirer la superbe vue à côté de la statue du Christ Rédempteur

Tout Rio est divisé en quatre grands secteurs qui ont chacun leur spécificité. Chaque attraction aménagée dans les zones nord, sud, centre et ouest possède un charme unique. Chacune d'elles mérite d'être visitée.

La Zona Norte

La Zone Nord est en quelque sorte la porte d'entrée de la ville de Rio. Des milliers de touristes affluent chaque jour à l'aéroport international de Rio de Janeiro sur l'île d'Ilha do Governador. Son paysage est comparable à celui d'une localité provençale. Ses grandes routes, le pont menant au centre-ville et ses immeubles de différentes tailles introduisent à l’ambiance de la mégapole. 

Pour se détendre après plusieurs heures vol, rien de tel qu'une petite balade dans le parc de Boa Vista sur l’avenue Pedro II. La vue de la verdure, la fraîcheur de l'air sous les arbres et son bel étang inspirent une certaine sérénité.

Le fameux stade Maracanã a été construit non loin de là. Il a accueilli de grands événements sportifs internationaux comme la Coupe du monde de football de 1950, l'ouverture des Jeux panaméricains de 2007, la finale de la Coupe du monde de football de 2014, la cérémonie d'ouverture et de fermeture des Jeux Olympiques d'été de 2016.

Le Centro

La zone Centre de Rio constitue à la fois le centre économique et historique de Rio de Janeiro. Ses grands gratte-ciels font de lui le New York City du Brésil. 

Au beau milieu de ce paysage ultramoderne, les édifices du XVIe et XIXe siècles détonnent sur l'ensemble. Leurs fascinantes architectures et leurs intérieurs somptueux racontent l'histoire de la grande mégapole.

Le Paço Imperial, par exemple, a été construit dans un style purement colonial. Le Palais Tiradentes, lui, renferme une exposition permanente relatant les péripéties qu'a connues le pays. La majestueuse église Candelária abrite un intérieur digne d'un grand roi. Et tout cela, sans parler du grand Théâtre Municipal et sa magnifique décoration de marbre, la Bibliothèque nationale avec ses quelque neuf millions d'ouvrages ou encore le Musée national des Beaux-Arts abritant les œuvres de célèbres peintres comme Nicolas-Antoine Taunay, Félix Taunay  ou Jean Baptiste Debret.

La Zona Sul

S'amuser à Rio passe impérativement par une virée dans la Zona Sul. Ses fameuses plages font la célébrité de la ville. Là-bas, la beauté de la corniche, les grandes étendues de sable, le va et vient des vagues confèrent une certaine sérénité aux voyageurs en quête de détente au bord de la mer. Les plages de Copacabana, d'Ipanema ou encore de São Conrado peuvent parfois être très animées au cours de grands événements comme le Carnaval de Rio, le réveillon du jour de l'An ou pendant les concerts en plein air. Mais il peut aussi y régner une ambiance très calme et conviviale, idéale pour les sorties en famille.

Mises à part ses belles plages, le Secteur Sud réserve encore beaucoup de surprises à ses visiteurs. L'ascension du mont Corcovado permet par exemple d'admirer de près le monument emblématique de Rio de Janeiro, la statue du Christ Rédempteur. Depuis le sommet, la vue est tout simplement impressionnante. Toute la ville avec son immense parc urbain, ses plages et ses grands immeubles apparaissent sous un autre jour. Un peu plus loin, le mont Pain de sucre offre une vue tout aussi ahurissante. Il culmine à près de 400 mètres et la montée se fait à bord de son mythique téléphérique, le bondinho.

Après autant de sensations fortes, il faut prendre le temps de se détendre et apprécier la beauté de la nature aux alentours de la lagoa rodrigo de freitas ou au sein du Jardim Botânico. Cet immense jardin est considéré comme le plus bel espace vert de tout Rio. Ses allées de palmiers, ses étendues d'herbes et sa fameuse fontaine ont été classées comme patrimoine environnemental commun et réserve de biosphère par l’UNESCO.

Et pour la plus grande joie des grands amateurs d'aventure en pleine nature, Rio dispose également d'un immense parc urbain, le Parc national de Tijuca. Sur ses sentiers, on peut découvrir la beauté de la flore brésilienne, de mystérieuses grottes et de superbes cascades. Pour les plus courageux, dotés d'une bonne expérience en escalade, l'ascension sur la pierre de la Gávea ou du Pedra Bonita pourrait être un défi à leur mesure. Tout au sommet, une vue magnifique les attend. Pour ceux qui n’ont pas peur du vide, il leur sera également possible d'y faire un saut en deltaplane pour atterrir tout en bas, sur la plage de Pepino.

La Zona Oeste

Le Secteur Ouest englobe près de cinquante pourcents de la ville de Rio de Janeiro. Ses merveilleuses plages sont réputées pour leur tranquillité mais surtout pour les belles vagues qui frappent tour à tour le rivage. Prendre la route pour faire du surf sur la Praia Barra da Tijuca, à Jacarepaguá, sur la Praia Reserva ou encore sur la Praia Recreio en vaut réellement le détour. De plus, certains endroits offrent de magnifiques vues sur les montagnes environnantes, notamment à Prainha.

Les amoureux de la nature peuvent également s'immerger dans le plus grand parc urbain de la planète, au Parque Estadual da Pedra Branca. Véritable poumon vert de l'ancienne capitale du Brésil, elle est réputée pour ses sensationnelles pistes de randonnées, ses magnifiques cascades et son fameux pic de Pedra Branca.

Que faire à Rio de Janero ?

Participer au Carnaval de Rio

En début d'année, tout Rio de Janeiro est en effervescence. Ses rues sont engorgées par des défilés, des concerts et des danseurs en tous genres. Le Carnaval de Rio rassemble chaque année des millions de fêtards venus du monde entier. Au cours de cet événement d'envergure planétaire, les plus grandes écoles de samba du pays s'affrontent dans le sambodrome de la mégapole. Leurs chars allégoriques, leurs danseurs et l'ambiance qu'ils génèrent enivrent toute la ville.

Dans les rues, les blocos s'illustrent par des cortèges hors du commun. La corniche de Copacabana et celle d'Ipanema sont alors remplies de monde, d'écrans géants, de podiums et de concerts. L'édition 2020 de ce grand carnaval devrait se tenir du vendredi 21 février au mercredi 26 février.

Passer le réveillon de la Saint-Sylvestre sur la plage de Copacabana

Chaque 31 décembre, une foule immense se rassemble sur la plage de Copacabana pour accueillir la nouvelle année. Sous le rythme des animations DJ et de divers shows, les participants majoritairement vêtus de blanc font la fête jusqu'au matin. À minuit, un grand feu d'artifice est tiré depuis plusieurs bateaux accostés sur le rivage. Il s'agit d'un événement à ne pas rater si on passe les fêtes de fin d'année à Rio de Janeiro.

Assister au Rock in Rio

Les plus grandes pointures du monde de la musique se donnent rendez-vous presque chaque année au cours d'un événement unique au monde, Rock in Rio. Au cours de l'édition 2019, Imagine Dragons, Muse, Nickelback, P!nk,  Black Eyed Peas, Charlie Puth, H.E.R., Anitta, Iron Maiden, Scorpions, Red Hot Chili Peppers, Bon Jovi, Foo Fighters, Drake et d'autres artistes internationaux ont ensorcelé le public réuni dans la nouvelle Cité du Rock, à Barra de Tijuca, au plein cœur de la Zona Sul de Rio.

Pratiquer du sport à Rio

Faire du sport à Rio c'est s'injecter une bonne dose d'adrénaline. On peut ainsi enchaîner les parties de surf sur la Praia Reserva, la Praia Barra, ou encore à la Praia Recreio. Puis faire de la randonnée et de l'escalade au Parque Estadual da Pedra Branca ou sur le pic de la Tijuca. Ensuite, on peut enchaîner avec du deltaplane depuis le Pedra Bonita pour atterrir sur la Praia do Pepino. Pour se reposer, rien de telle qu'une petite balade au sein des grands espaces verts de la ville de Rio de Janeiro.

Le climat

Toute la région englobant Rio bénéficie d'un climat tropical. Au cours de l'été, de décembre à mars, la ville est sujette à de fortes pluies et les températures atteignent parfois les 40°C. Heureusement, la brise marine et les nombreux espaces verts apportent une certaine fraîcheur au cours des périodes de canicule. En hiver, de juin à septembre, la chaleur s'adoucit et les averses sont moins fréquentes.

Il n'y a pas vraiment de période idéale pour passer ses vacances à Rio de Janeiro. Deux des plus grandes festivités commémorées dans la ville se tiennent en été, le Carnaval de Rio et le nouvel An. Au cours de l'hiver, il y a moins de fêtes mais les conditions météo sont beaucoup plus clémentes.

Comment y aller ?

La ville de Rio de Janeiro est desservie par l'aéroport international de Galeão sur l'Ilha do Governador, à quinze kilomètres du centre-ville. Vous pouvez également prendre l'avion depuis une autre de ville du pays et atterrir à l'aéroport Santos Dumont. De nombreuses compagnies de bus permettent également de relier Rio aux autres grandes villes du Brésil.

Comment se déplacer dans la ville ?

En taxi

Le taxi demeure le moyen de transport le plus commode pour se rendre dans un quartier ou vers une attraction donnée, moyennant 30 à 40 Réais. Mais leurs tarifs augmentent assez facilement, surtout si votre destination se trouve dans une zone éloignée.

En métro

Pour aller d'une Zona à une autre, vous pouvez également opter pour le métro. Il n'en existe que deux à Rio, la ligne 1 et la ligne 2. L'une va vers le nord tandis que l'autre se déplace vers le sud. Un aller simple coûte 2,6 Réais.

En bus

De nombreux bus circulent un peu partout dans la ville. Les destinations sont généralement renseignées sur les pare-brises. Ils peuvent vous mener d'une partie de la ville à une autre moyennant 5,7 Réais.

Ville
4 photos

Bonjour

Je suis Joel Riou de "Voyage Brésil Découverte". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
00 55 11 2409-8994